funics

Middle Jazz

In History on September 29, 2010 at 6:20 pm

Le middle jazz est un courant musical du jazz qui prend son essor au milieu des années 1920 et va jusqu’à l’avènement du be-bop dans les années 1940. Il est surtout caractérisé par le développement des grands orchestres et big bands et du swing. Par extension, ce courant est également appelé « ère des big bands », « époque du swing » ou tout simplement « swing ».

Un élément du middle jazz est l’apparition des grands orchestres et des big bands, avec notamment le développement des sections de cuivres, et particulièrement des saxophones. Chaque orchestre acquiert une identité et une couleur qui lui est propre, surtout grâce au travail des arrangeurs et des chefs d’orchestre qui adaptent les compositions à la personnalité de l’orchestre, voire de chaque musicien. Malgré l’effectif important de ces orchestres, ils laissent à des solistes de talent la possibilité de s’exprimer au cours de longs solos. Mais l’élément le plus caractéristique de ce courant est l’adoption par ces orchestres du style swing, basé sur la répétition de petites phrases rythmées : les riffs.

Le mouvement middle jazz a été amorcé par Louis Armstrong qui en 1927 et 1928, avec ses deux ensembles, les Hot Five et Hot Seven, établit l’orchestre comme un support pour le soliste. Armstrong rejoint quelques mois plus tard Fletcher Henderson qui avait inauguré le grand orchestre en 1927. Deux des acteurs majeurs de ce courant furent sans doute Count Basie qui, après avoir rejoint l’orchestre de Benny Moten en 1929, en devient le chef après sa mort en 1935 et Duke Ellington qui à partir de 1927 fait évoluer son petit orchestre des Washingtonians en un fameux big band. En 1935, le clarinettiste Benny Goodman, surnommé le « roi du swing », forme son propre orchestre et n’hésite pas à engager Fletcher Henderson.

Cette époque a vu apparaître également des solistes caractéristiques comme le saxophoniste Coleman Hawkins qui en entrant en 1922 dans l’orchestre de Fletcher Henderson fut le premier à donner sa place d’honneur au sax ténor, l’autre saxophoniste ténor Lester Young qui rejoint Count Basie, les chanteuses Billie Holiday et Ella Fitzgerald, ou les pianistes Fats Waller et Art Tatum.

Le courant va s’essouffler avec l’émergence du bebop, mais ses principes seront repris au milieu des années 1950 dans le mainstream.

Quelques musiciens du middle jazz

  • Fletcher Henderson
  • Benny Moten
  • Count Basie
  • Duke Ellington
  • Cab Calloway
  • Benny Goodman
  • Jimmie Lunceford
  • Earl Hines
  • Chick Webb
  • Artie Shaw
  • Louis Armstrong (trompette)
  • Don Byas (saxophone)
  • Harry Carney (saxophone)
  • Charlie Christian (guitare)
  • Bill Coleman (trompette), (bugle)
  • Ella Fitzgerald (chant)
  • Lionel Hampton (vibraphone)
  • Coleman Hawkins (saxophone)
  • Johnny Hodges (saxophone)
  • Billie Holiday (chant)
  • Freddie Green (guitare)
  • Jo Jones (batterie)
  • Thad Jones (trompette)
  • Gene Krupa (batterie)
  • Bubber Miley (trompette)
  • Buddy Tate (saxophone)
  • Art Tatum (piano)
  • Juan Tizol (trombone)
  • Fats Waller (piano)
  • Ben Webster (saxophoniste)
  • Cootie Williams (trompette)
  • Teddy Wilson (piano)
  • Lester Young (saxophone)
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: