funics

Freddie Hubbard Biographie

In Bio, Gibraltar on January 5, 2011 at 2:06 pm

Frederick Dewayne Hubbard, mieux connu sous le nom de Freddie Hubbard, est un trompettiste et compositeur de jazz. Né le 7 avril 1938 à Indianapolis dans l’état d’Indiana (USA) et mort le 29 décembre 2008 à la clinique de Los Angeles suite à un problème cardiaque.

Dès son jeune âge, il joue avec le guitariste Wes Montgomery. Celui-ci devient son modèle, il s’en inspirera tout au long de sa vie. En 1958, il déménage à New York où il joue avec Ornette Coleman, Eric Dolphy, Slide Hampton, J. J. Johnson, Philly Joe Jones, Quincy Jones, Oliver Nelson et Sonny Rollins. Il s’est ensuite mis à jouer du hard bop dans le groupe Art Blakey and the Jazz Messengers ce qui l’a rendu célèbre. Avec ce groupe, il a créé plusieurs albums dont MosaicBuhaina’s Delight et Free For All.

Dans les années 1960, il enregistre 36 albums. La plupart sont aujourd’hui des classiques. Il se lance aussi dans le free jazz.

Dans les années 1970, Freddie entre dans le groupe VSOP dirigé par Herbie Hancock. Ce groupe innove dans un nouveau genre de jazz : le free bop (mélange de be bop des années 1940, de modalité des années 1950 et de free jazz des années 1960). Freddie connaît quelques-uns de ses plus grands succès avec cette formation.

Les années 1970 sont vraiment le point culminant de la célébrité de Freddie Hubbard. C’est dans ces années qu’il enregistre, au Palladium, son plus grand album : California Concert, incluant le célèbre « Red Clay ». Il effectue des improvisations sensationnelles et d’excellentes performances musicales. Il est considéré comme un des plus grands trompettistes de l’époque.

Il se lance ensuite dans le smooth jazz, où il a de mauvaises critiques. Des problèmes de santé l’obligent à arrêter la trompette, mais il recommence à enregistrer des albums une fois guéri.

Discographie

Solo

  • Goin’ Up (1960)
  • Open Sesame (1960)
  • Ready for Freddie (1961)
  • Minor mishap (1961)
  • Hub-Tones (1962)
  • Here to Stay (1962)
  • The Body and Soul (1963)
  • Breaking Point (1964)
  • Blue Spirits (1966)
  • Backlash (1966)
  • Red Clay (1970)
  • Straight Life (1970)
  • First Light (1971)
  • Sing me a song of songmy (1971)
  • Sky Dive (1972)
  • Keep Your Soul Together (1973)
  • Windjammer (1976)
  • Bundle of Joy (1977)
  • Super Blue (1978)
  • The Love Connection (1979)
  • Keystone Bop/A Little Night Music/Classics (1981)
  • Ride Like The Wind (1982)
  • Sweet Return (1985)
  • Double Take (with Woody Shaw) (1985)
  • The Eternal Triangle (with Woody Shaw) (1987)
  • New Colors (Featuring The New Jazz Composers Octet) (2001)

Collaboration

  • Oliver Nelson : The Blues and the Abstract Truth (1961)
  • Herbie Hancock : Takin’ Off (1962)
  • Herbie Hancock : Empyrean Isles (1964)
  • Herbie Hancock : Maiden Voyage (1965)
  • John Coltrane : Olé (1961)
  • John Coltrane : Ascension (1965)
  • Bill Evans : Interplay (1962)
  • Billy Joel : 52nd Street (album) – solo sur “Zanzibar” (1978)

source Wikipedia

Advertisements
  1. Vous parlez du “California concert” comme un disque de Freddie Hubbard. Il joue dedans effectivement mais c’est un disque de la CTI All-Stars enregistré le 18 juillet “at the Hollywood Palladium”. Il ne joue pas en temps que leader sur cet album. A propos du titre Red Clay, la meilleure version live se trouve en bonus sur la réédition CD de l’album du même nom. Elle a été enregistré par la CTI All-Stars le 19 juillet “at the Southgate Palace, Los Angeles”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: