funics

Bill Frizell Bio & Discography

In Bio on January 25, 2012 at 10:13 pm

Bill Frisell est un guitariste de jazz américain né le 18 mars 1951 à Baltimore (Maryland)

Il est considéré, avec John Scofield et Pat Metheny, comme l’un des plus célèbres et des plus admirés guitaristes de jazz de ces dernières années. Une particularité est l’extrême diversité des styles qu’il aborde (folk, bop, expérimental…).

Biographie

Frisell est né à Baltimore. Il a passé la majeure partie de sa jeunesse aux alentours de Denver, Colorado et a étudié la musique à l’université du Nord Colorado. Son professeur était Dale Bruning, qui continue encore aujourd’hui a enseigner, et avec qui Frisell a même enregistré un album en duo. Frisell est ensuite allé étudier au Berklee College of Music à Boston où il reçoit l’enseignement de Jim Hall ce qui a énormément influencé son jeu et sa sonorité.

La carrière de Frisell a véritablement démarré lorsque Pat Metheny, indisponible pour un enregistrement, le recommanda à Manfred Eicher du label ECM. Frisell enregistre alors plusieurs albums pour le label et participa notamment aux albums Paths, Prints et Wayfarer, de Jan Garbarek. Ce dernier est particulièrement séduit par l’imagination et les véritables paysages sonores que déploie Frisell1. Son premier album sous son nom fut In Line, album solo, avec toutefois la participation du bassiste Arild Andersen sur quelques pistes.

Son premier groupe, constitué de Kermit Driscoll à la basse, Joey Baron à la batterie, et Hank Roberts au violoncelle, reçut un accueil très chaleureux. Assez rapidement le groupe fut réduit à un trio (Frisell/Baron/Driscoll) qui connut un véritable succès. Ce trio forme aussi l’ossature de groupes plus étoffés.

Dans les années 80, il habite New York et participe activement à la foisonnante scène musicale de la ville. Il collabore en particulier avec John Zorn, et fait partie de son groupe Naked City, groupe avant-gardiste où il se frotte à une approche bruitiste, composée de collages à successions rapides, tout en conservant son son si particulier et la touche d’ironie qui signe son jeu. Il se fit connaître aussi de par sa collaboration avec Paul Motian, qui déboucha sur la formation du trio Motian/Frisell/Lovano qui connut un grand succès.

Les années 90 virent la création de deux de ses albums les plus importants :

  • Have a Little Faith un recueil de musiques américaines, de Charles Ives et Aaron Copland à Bob Dylan et Madonna
  • This Land un recueil bariolé de compositions originales mais très influencées par le folklore américain.

Il s’implique ensuite dans l’illustration sonore des films de Buster Keaton, avec son trio. Au milieu des années 90, il s’installe àBainbridge Island près de Seattle et continue d’explorer la piste initiée avec Have a Little Faith en incorporant explicitement des éléments de musique bluegrass et musique country.

Bill Frisell a reçu en 2005 un Grammy Award du meilleur album contemporain pour Unspeakable

Discographie

Disques personnels

  • 1982 : In Line, Edition of Contemporary Music (ECM)
  • 1984 : …Theoretically, avec Tim Berne, Empire Productions
  • 1985 : Is That You?, Nonesuch Records.
  • 1985 : Rambler, (ECM)
  • 1988 : Lookout for Hope, (ECM)
  • 1988 : Works, (ECM)
  • 1989 : Before We Were Born, Nonesuch Records.
  • 1990 : Is That You?, Elektra Musician
  • 1991 : Where in the World? , Nonesuch Records.
  • 1993 : Have a Little Faith, Nonesuch Records.
  • 1994 : This Land, Nonesuch Records.
  • 1995 : Music for the Films of Buster Keaton, Nonesuch Records.
  • 1996 : Quartet, Nonesuch Reocrds.
  • 1997 : Nashville, Nonesuch Records.
  • 1998 : Gone, Just Like a Train, Nonesuch Records.
  • 1999 : Good Dog, Happy Man, Nonesuch Records, avec Ry Cooder, Jim Keltner et Wayne Horvitz
  • 1999 : The Sweetest Punch, Polygram, avec Elvis Costello et Burt Bacharach
  • 2000 : Ghost Town, Nonesuch Records
  • 2001 : Blues Dream, Nonesuch Records.
  • 2001 : Bill Frisell – Dave Holland – Elvin Jones, Nonesuch Records.
  • 2002 : The Willies, Nonesuch Records
  • 2002 : Selected Recordings, (ECM)
  • 2003 : The Intercontinentals, Nonesuch Records.
  • 2004 : Unspeakable, Nonesuch Records.
  • 2004 : Petra Haden and Bill Frisell, Sovereign Artists Records.
  • 2005 : East/West, Live, Nonesuch Records.
  • 2005 : Richter 858, Songlines
  • 2005 : Bill Frisell – Ron Carter – Paul Motian, Nonesuch Records.
  • 2006 : Live, avec Driscoll and Baron
  • 2008 : History, Mistery, Nonesuch Records.
  • 2009 : Disfarmer, Nonesuch Records.
  • 2010 : Beautiful Dreamers, Savoy Jazz
  • 2010 : Lágrimas Mexicanas, avec Vinicius Cantuária
  • 2011 : Sign Of Life, Music For 858 Quartet,Savoy Jazz
  • 2011 : All We Are Saying…,Savoy Jazz
  • 1979 : Fluid Rustle, Eberhard Weber (ECM)
  • 1979 : Live at Chapati Winter 78, Triode
  • 1981 : Atmosphere, Chris Massey Group
  • 1981 : Psalm, Paul Motian (ECM)
  • 1981 : A Molde Concert, Arild Andersen (ECM)
  • 1982 : Paths, Prints, Jan Garbarek (ECM)
  • 1982 : Later That Evening, Eberhard Weber (ECM)
  • 1982 : Blue Jay Sessions, Mike Metheny
  • 1983 : Wayfarer, Jan Garbarek (ECM)
  • 1984 : The Story of Maryam, Paul Motian
  • 1984 : Almost Blue, Chet Baker
  • 1984 : Introspection, Jukkis Uotila
  • 1985 : Transparency, Herb Robertson
  • 1985 : Jack of Clubs, Paul Motian
  • 1985 : It Should’ve Happened a Long Time Ago, Paul Motian Trio (ECM)
  • 1985 : Bass Desires, Marc Johnson (ECM)
  • 1986 : Lyle Mays, Lyle Mays
  • 1986 : Fragments, Paul Bley Quartet (ECM)
  • 1987 : Strange Meeting, Power Tools (avec Ronald S. Jackson, Melvin Gibbs)
  • 1987 : Second Sight, Marc Johnson (avec John Scofield, Peter Erskine) (ECM)
  • 1987 : Paul Bley Quartet, Paul Bley Quartet (ECM)
  • 1987 : Black Pastels, Hank Roberts
  • 1987 : Cobra, John Zorn
  • 1987 : Misterioso, Paul Motian
  • 1987 : Fullton Street Maul, Tim Berne
  • 1988 : Rah, Billy Hart
  • 1988 : Big Band, Julius Hemphill
  • 1988 : Monk in Motian, Paul Motian
  • 1988 : Street Dreams, Lyle Mays
  • 1988 : Cynical Hysterie Hour, John Zorn
  • 1989 : More News for Lulu, John Zorn
  • 1989 : Lush Life Vol. 1, Tony Scott
  • 1989 : Lush Life Vol. 2, Tony Scott
  • 1990 : News for Lulu, John Zorn
  • 1990 : Bill Evans, Paul Motian
  • 1990 : Naked City, Naked City
  • 1990 : Torture Garden, Naked City
  • 1990 : After the Requiem, Gavin Bryars (ECM)
  • 1991 : Another Hand, David Sanborn
  • 1992 : Grand Guignol, Naked City
  • 1992 : Tuskegee Experiments, Don Byron
  • 1993 : Absinthe, Naked City
  • 1993 : Radio, Naked City
  • 1993 : Rhapsody, Lee Konitz
  • 1994 : Just So Happens, Gary Peacock
  • 1994 : Going Back Home, Ginger Baker
  • 1994 : Fascination, Michael Shrieve
  • 1995 : Oshumare, Billy Hart
  • 1995 : Dialogues, Jim Hall
  • 1997 : Angel Song, Kenny Wheeler (ECM)
  • 1997 : Down Home, Joey Baron
  • 1997 : Woman’s Day, Ron Miles
  • 1997 : Sound of Love, Paul Motian Trio
  • 1998 : Songs We Know, Fred Hersch
  • 1999 : Orfeu, Ron Carter
  • 2000 : We’ll Soon Find Out, Joey Baron
  • 2000 : B.O. The Million Dollar Hotel, Bono
  • 2002 : Heaven, Ron Miles
  • 2004 : Motian in Tokyo, Paul Motian
  • 2005 : It’s More Residual, Cuong Vu
  • 2005 : Triorism, Paul Motian Trio
  • 2005 : The Complete Studio Recordings, Naked City
  • 2005 : I Have the Room Above Her, Paul Motian Trio
  • 2005 : Fusion for Miles: A Tribute in Guitar – A Bitchin’ Brew, Various Artists
  • 2006 : Two Doors, Michael Shrieve
  • 2006 : The Elephant Sleeps but Still Remembers, Jack DeJohnette
  • 2006 : Spooked, Marly’s Ghost
  • 2008 : Guitars, McCoy Tyner


Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: