funics

Posts Tagged ‘Nostalgia in Funky Time’

Répertoire decembre 2010

In Others on December 22, 2010 at 10:15 pm
Bonjour à tous, Essayons d’avancer chacun sur les morceaux que nous avons vu ensemble ce début de saison, afin de pouvoir présenter un répertoire opérationnel à l’occasion. Voici la liste des titres (j’ai mis de coté St Thomas à réserver plutôt pour un boeuf):
  • Lady Soul
  • Moanin
  • Blues for Yna Yna
  • Sticks
  • Senor Blues
  • Bird’s Lament
  • Nostalgia in Funky Time
  • Gibraltar

Très bonnes fêtes de fin d’année !!

Jacques

Advertisements

Nostalgia in Funky Time (J De Lignières)

In Nostalgia in Funky Time on December 15, 2010 at 9:50 am

The partition is in the Box.

Following the veine of Charlie mingus, a funky standard from Jacques de Lignières

Backgrounds in the box here-after, BIAB with melody, or listen to the MP3 background

JDL Quartet “Special edition” en Concert à la Timbale

In Events on November 11, 2010 at 4:19 pm

Jdl Quartet Special Edition

en concert à la Timbale, 2 rue Versigny, 75018 Paris.

Avec:  Bobby Few (piano), Jean Pascal Molina (batterie), Hervé Czak (Contrebasse) et Jacques de Lignières (Saxophones).

Pour les amoureux d’Art Pepper et de Thélonious Monk (entre autres)

Samedi 4 décembre 2010, à 20h30

Hard Bop à Montmartre, Jacques de Lignières

In Events, Live on June 18, 2009 at 9:28 am

Jeudi 02 Juillet  22 H 00 : Hard Bop, Bebop,… Free et Orient!jdl
Au Jazz Club: Autour de Midi… de Minuit, 11 rue Lepic, 75008 Paris, en dessous de Montmartre, métro: Blanche.

Jacques de Lignières et son JDL Quartet avec Bobby Few

JDL Quartet nous convie à un voyage original, autour des compositions de Jacques de Lignières et de Bobby Few, d’incursions chez Thelonious Monk et Art Pepper, avec quelques moments venant d’Orient, pour notre plus grand plaisir !

Bobby FEW (piano), Hervé CZAK (contrebasse), Serge LAMBOLEY (batterie), Jacques de LIGNIERES (saxophones)
www.youtube.com/watch?v=tmRXUkzWM8g
www.myspace.com/jdlquartet
Agrandir le plan

Plan d’access (Map)
hard bop in Paris, autour de midi minuit, bobby few, jacques de lignières, soul jazz, jazz club, jazz à montmartre, thelonious monk, art pepper, bebop à paris, meilleur club de jazz à paris, meilleur restaurant à paris, excellent restaurant, jazz club in paris, jazz club in montmartre, restaurant branché paris, jazz in paris,

Jacques de Lignières – Bio

In Bio, Nostalgia in Funky Time on March 26, 2009 at 12:22 am

A propos de Jacques de Lignières
JdL Quartet se produit dans plusieurs clubs parisiens (le Petit Journaljdl Montparnasse, le Franc Pinot, Autour de Midi …) et dans quelques festivals (Jazz à St Piat, May Jazz, Jazz au Confluent…) avec Claudine François au piano, actuellement Olivier Léger, Stéphane Benveniste à la contrebasse, puis Xavier Barloy, actuellement Hervé Czak , Bertrand Perrin à la batterie, actuellement Serge Lamboley, et toujours JdL ! Mais également avec des guest stars : Bobby Few, Frédéric Delestré…

JdL Quartet en concert à Conflans…
…Le sax alto se vit dans le jazz à l’ombre de l’oiseau Parker, dont la pyrotechnie aérienne est devenue la référence absolue et incontournable des altistes. Or, il existe au moins une autre voie, celle tracée par le moins connu Art Pepper, musicien californien dont la vie tourmentée se reflète dans un timbre fragile, voire écorché mais dynamique, qui le rapprocherait d’une forme expressioniste. C’est plutôt dans cette direction que se pencherait Jacques de Lignières, un musicien dont le style, de prime abord détendu à la limite de la nonchalance, révèle vite un goût pour les tensions, et une envie de la note et de la phrase qui en dit plus sur la vie intérieure… On y entend pousser jusqu’à la plainte, celle qui puise dans le langage du blues. Sa composition Temps incertain est exemplaire de cette dualité. Sur un rythme à la légèreté façon habañera se déploie un thème sur fond de canevas harmonique aux changements déstabilisants comme le suggère le titre.
La référence à Pepper, on la retrouve explicitement dans la reprise d’un lancinant blues en 5 temps, Las Cuevas de Mario (Pepper’s Caves). Déjouant la difficulté du métrique, la solide assise rythmique fournie par Hervé Czak à la contrebasse permet au pianiste Olivier Léger de développer son jeu puissant au son perlé dans de belles envolées.
JdL est un arpenteur de la culture musicale, bien au-delà des confins des grands standards : il n’hésite pas à s’inspirer, par exemple, d’un Prélude de Chopin pour en extraire une “jazz waltz”: Lost Prelude, chargée d’émotion ; ou encore à nous convier à partager un bon couscous modal et « caravanesque » à souhait dans l’ambiance d’un bon petit resto nord africain : l’écriture d’Hotel de la Gare vient d’un temps où JdL s’y produisait souvent à Paris… On y met le cap plein sud, darbouka à l’appui, pour un voyage où Serge Lamboley peut donner libre court à son imagination et sa maitrîse des polyrhythmies.
Enfin, JdL est un musicien généreux et ouvert, comme en témoigne l’énergie qu’il consacre depuis deux ans maintenant à l’initiative Jazz au Confluent, une association de bénévoles qui organise tous les ans une quinzaine de concerts de qualité à entrée libre.
Alan Fell